La zone d'activités du quartier Plessier
Le quartier Plessier : l'histoire d'une reconversion

Le quartier Plessier : l'histoire d'une reconversion


En contrebas de la ville d’Altkirch en grande partie sur le territoire de la commune voisine Carspach, ce lieu avait été logiquement choisi pour l’implantation du 8e Régiment de Hussards dès 1964.

Cette caserne militaire se composait de 39 258 m² de bâtis répartis sur 17,8 hectares de terrain. Elle employait 191 militaires de carrière, auxquels s’ajoutaient les 755 appelés du contingent. Les militaires et leur famille représentaient 1000 à 1100 personnes soit 23% de la population altkirchoise.

Ancien 8e Régiment de Hussards

Le départ de ce régiment il y a quinze ans a profondément frappé l’économie de toute une ville et marqué la mémoire de ses habitants : dévitalisation du centre-ville, baisse de la population, perte de chiffre d’affaires et fermeture de nombreux commerces… Face à un désastre annoncé, les élus ont réagi : grâce notamment à la volonté du Député-maire Jean-Luc Reitzer qui a su mobiliser l’ensemble des acteurs locaux et partenaires, le site du Quartier Plessier est devenu en quelques années une zone d’activités dynamique et exemplaire.

Quelques dates marquantes

  •  Le 16 avril 1992, le Ministère de la Défense décide de dissoudre ce régiment militaire et de vendre le quartier Plessier
  •  En 1993, le District d’Altkirch, prédécesseur de la Communauté de Communes d’Altkirch, fait appel au cabinet d’étude MRAI (Mission pour la Réalisation d'Actifs Immobiliers)pour réaliser une étude de faisabilité.
  •  Le 27/06/1994, la reconversion joue la carte de l’intercommunalité puisque 90% de la zone se situait sur le territoire de la commune voisine. La collectivité devient donc propriétaire et instaure, à cette même date, un dispositif incitatif fiscal : la Taxe Professionnelle de Zone (taxe de 5% au lieu de 21% sur Altkirch).
  •  Le 20/03/1995, le Conseil Communautaire poursuit sa démarche incitative auprès des entreprises en autorisant une exonération temporairement de la TPZ pour une durée de 5 ans.
  •  Le 26/10/1995, deux ans à peine après la dissolution de la caserne militaire, la Communauté de Communes d’Altkirch, achète la friche pour une somme, après négociation, de 3,2 millions d’euros.
  • En 1996, l’entreprise Domena, fabriquant d’appareils à vapeur, s’installe au sein de cette zone d’activités. Cette implantation a eu un impact fort sur le développement du quartier, en impliquant de nouvelles entreprises sous-traitantes et en créant près de 260 emplois.

Quelques chiffres

Suite à la dissolution du 8e régiment du Hussards :

  • Perte de 191 militaires de carrière et 755 appelés du contingent, soit une perte de 20% de la population altkirchoise,
  • Perte de 5,3 millions d’euros de chiffres d’affaire pour les commerçants,
  • Près de 200 élèves en moins dans les écoles.

La réhabilitation du quartier Plessier (1995 à 2010) :

  • Près de 22 millions d’euros investis dans la réhabilitation du quartier Plessier,
  • Plus de 8 millions d’€ de subventions ont été reçues pour ce projet,
  • 822 000 € de loyers ont été reçus en 2010,
  • Plus de 50% du patrimoine bâti appartient à la Communauté de Commune,
  • 15 bâtiments relais, 2 pôles tertiaires, 1 hôtel d’entreprises (bâtiment n°15) et un autre d'une plus petite taille (bâtiment n°23).
  • Environ 600 emplois.

 

 

Visite du ministre de la Défense (2)

Visite Ministre de la Défense

Visite du Ministre de la Défense Hervé Morin le 15 avril 2008 à Altkirch dans le cadre de la réforme de la carte militaire.

Ils en ont parlé….

Méthodologie de la reconversion de quatre sites industriels et militaires.

Immobilier et territoire Conseille – SOFRED – KERN Architecture-Urbanisme. MRAI – DIRD, Septembre 2005.

Patrimoine reconverti, du militaire au civil.

Editions Scala et Ministère de la Défense, Paris, 2007. « Le Quartier Plessier à Altkirch (Haut-Rhin) » p 130 à 137.

Challenges n°129 – La France peut-elle sauver l’Europe ? 

Juin 2008. Stratégie : « Altkirch a rendu les armes de façon exemplaire » p : 60 et 61

Bulletin des élus locaux n°242

Novembre 2008. Gestion locale : Initiatives locales. « Altkirch, il y a une vie après l’armée ! » p 26 et 27.

 

Date de publication: 06/07/2016 09:00
comments powered by Disqus